© AELP La Pinede - JACOU- 2020 Siren 776 003 121

 

 

 

IME
SESSAD
CONTACT
L'Association

ASSOCIATION EDUCATIVE LA PINEDE

Avenue Cyprien Olivier  34830 JACOU (Hérault)

Présidente: MME DOMBRE-COSTE

Directrice: MME FAUCHER

Directrice Adjointe: MME CABROL

PUBLICS ACCUEILLIS :

· IMP (Institut Médico Pédagogique) : 6-14 ans

· IMPro (Institut Médico Professionnel) : 14-20 ans

· SESSAD (Service d’éducation spécialisée et des soins à   domicile

 

Jeunes présentant une déficience intellectuelle éventuellement associée à des troubles du développement, sensoriel, moteur...

OBJECTIFS :

L'Institut Médico-Éducatif est un établissement visant à offrir des réponses adaptées à la personne en situation de handicap.


L’AELP ASSOCIATION GESTIONNAIRE, SON HISTOIRE, SES VALEURS

 

L’association gestionnaire est L’Association Educative La Pinède (AELP)

‘’Le but de l’Association est l’éducation de jeunes déficients intellectuels, la recherche et la mise en œuvre de moyens permettant de faciliter le plus possible leur insertion dans la vie sociale et leur formation en vue d’une mise au travail’’.

L’Association Educative la Pinède a vu le jour en 1964 avec un projet d’Institut Médico Educatif (IME), comprenant un Institut Médico Pédagogique (IMP) et un Institut Médico Professionnel (IMPRO). Marie Thérèse Reynaud sa fondatrice et directrice les trente premières années a inscrit sa démarche sur les pas du Docteur Tosquelles dont elle était l’élève. Ainsi les modes de prises en charge des enfants et adolescents se sont d’emblée inscrites dans la mouvance de la psychothérapie institutionnelle. De 60 jeunes accueillis en semi internat, l’agrément évoluera successivement pour atteindre en 1996 une capacité de 90 comprenant trois classes spécialisées avec le concours de personnes qualifiés par conventionnement avec l’éducation nationale.

En 2008, devant les nouvelles orientations induites par la Loi Rénovant de l’Action Sociale  et Médico-sociale du 2 janvier 2002, et par la Loi du 1° février 2005 pour l’Egalité des chances et des droits, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées l’AELP optera pour :

La création d’un SESSAD de 25 places dont 15 par redéploiement (actuellement 28)

Un IME de 47 places ( 17 enfants de 6 à 14 ans, et 30 adolescents de 14 à 20 ans) entrainant une réduction globale des effectifs passant dès lors en l’accueil de 47 jeunes au lieu de 90 jusqu’alors.

Un Internat de 10 places à moyen constant,

Le projet associatif est alors réaffirmé  renforçant cette filiation à la psychothérapie institutionnelle qui a pour visée essentielle de ne pas réduire le jeune accueilli à ses symptômes, incapacités, désavantages, déficiences qui constituent son handicap et a l’ambition de proposer des prises en charges qui ne seraient pas que la somme des rééducations. Le projet associatif soutient la dynamique de prise en charge globale ou le lien travaillé entre les intervenants permettra au jeune à faire lui-même les liens qui lui font défaut.  Son épanouissement devient dès lors le socle sur lequel il inscrira son insertion sociale et professionnelle. L’ouverture aux données psychanalytiques est considérée  comme une aide à la compréhension des comportements et des attitudes éducatives ; même si en aucun cas elle doit être exhaustive.